Bloggu litterariu corsu

Negru

Coaltar - I 14/02/2014

Même ma jupe, rouge encore ce matin perd sa lumière. Rien n’y résiste. Et ces gens, ces centaines de gens, tous identiques, tous copie-conforme semblent ignorer leur propre annihilation. Je deviens comme eux.   Alors pour ne pas sombrer, je pense à mon pays si coloré, si violent, tout...

Retour à Los Cerralbos - I 09/01/2014

Mardi 24 mai. Je viens de finir de remplir mon cahier journal.   Il a fait beau. Évidemment comme toujours mes collègues n’ont rien respecté et fait trainer en longueur la récréation ! Tout ça parce qu’il y a un peu de soleil ! La paresse… Toujours la paresse. Heureusement, je...

Dans tous mes voyages - I 08/01/2014

Dans tous mes voyages Elle pose le 45 tours sur le tourne-disque, émue… Cela fait deux ans qu’elle n’a pas vu sa mère. Ses yeux sont saturés de lumière, elle franchit le pont malgré la mousse glissante tapissant les épaisses planches :  - Maman je t’aime, regarde comme je suis forte...

La deuxième mort de Jésus - I 20/12/2013

L’idée m’était venue d’écrire un texte sur Judas. Sa personnalité m’avait toujours fasciné, il avait été le plus déterminant des apôtres. Sans lui rien de ce que nous vénérons, rien de notre culture et de notre civilisation, rien de ce qui est notre histoire, rien n’aurait été. C’eût été mieux ?...

Ombre et lumière - I 17/12/2013

Le train entre en gare avec ce bruit métallique caractéristique, de la buée aux vitres et du brouillard partout, ombre et fumée. John prend sa valise et descend sur le quai humide, il vient passer deux jours en formation ; il fantasme sur la femme qu’il va bientôt rencontrer. Un éclair zébré...

Compilation poétique - I 10/12/2013

Des courbes aléatoires de l’existence, Aux firmaments du déclin, L’errance guette…   Des replis amers de tes yeux, À mes poings serrés dans le vide, Je me replie…   Des sourires vite effacés, Aux refus de ta bouche gourmande Je me perds…   De tes mots jetés au hasard Aux...

Un souvenir - I 05/12/2013

C’est dix ans après la libération que Gaston nous avait réunis tous les cinq pour la première fois. Il disait que c’était rendre hommage à Fernand qui avait été fusillé deux jours avant que la guerre ne soit achevée. Nous devons faire notre devoir quoiqu’il nous en coûte. Il nous avait installés...

Poésies - Denis Vermorel I 04/12/2013

Elle promène sa solitude Loin des bonheurs passés Sa chambre si vide de tout Son cœur a l’abandon Et comme un dégout De ce fabuleux amour fané Dont elle ne connait plus que nom Et l’absence pour compagnon Mais elle ne cesse d’espérer D’avoir un sourire sur l’avenir Après avoir connu le...

Conte de Noël à la noix - I 26/11/2013

Madame Brisbarre sort de son lit, enfile son peignoir rose bonbon et ses charentaises à carreaux. Le maire de l’arrondissement frappe à sa porte, un rondouillard avec des lunettes en demi- lune, encore un politique exagérément poli. Madame Brisbarre : « Seul Jésus va jusqu’au bout, vous...

REVOLUCIÓN - I 14/11/2013

De grandes coupes en verre pleines de groseilles, de cassis ou de fraises des bois sont disposées partout dans la rue déserte. La lumière est crue comme un furoncle mûr. Un petit garçon court péniblement vers l’une d’entre elles, avec une jambe de bois, un vieux pull vert et la morve au nez. Une...

Point de rencontre - I 30/10/2013

Les lacets commencent à le lasser. La petite route de montagne serpente et grimpe vers le site paradisiaque de Collefalla dans l’indifférence du pilote qui fait monter dans les tours le moteur poussif de son 4X4. La gomme usée accroche comme elle peut l’asphalte dégradé et se signale par des...

Impact - I 29/10/2013

Ce soir là j’étais seul sur la côte déchirée, battue par les vagues qui s’acharnaient sur les récifs noyés par les eaux qui venaient de loin pour s’écraser dans un grand fracas. Le soleil disparaissait peu à peu, me laissant dans cette nuit sans lune échoué là, la calle éventrée, laissant couler...

Inflorescence - Gezhabel I 23/10/2013

Les heures les jours les semaines M'engrainent à changer de ciel... Je sais le poison est dans mes veines. L'erreur est humaine pourtant je n'éprouve que de la haine  Au milieu de mon sommeil J'ai l'impression qu'on me surveille. La nuit porte conseil C'est pourquoi maintenant je me...

Triste dimanche - Jihanne I 19/10/2013

Angoisse du dimanche soir À la lueur de la bougie... Arrive l’heure des instants gris La flamme m’emporte Dans les angoisses... Je ressens ces douleurs tenaces Dimanche soir Veille du lundi Grand désespoir en moi grandit... L’angoisse me prend mon cœur Compresse Satané soir de...

Géographie d’un enfant juif - I 13/10/2013

Les gares comme les ports sont pour celui qui débarque un petit morceau de son pays. Juste le temps de ressentir avec une sensation de déchirure que tout lui est étranger parce que sorti du brouhaha de la gare il sait à peine dire bonjour. Pour certains, entrer dans une gare, c’est le premier pas...

Château d'encre - I 12/10/2013

Il est usé du tréfonds Gabs, dans son pavillon usé, lui aussi. Instinctif, il sait n’être qu’un mort à crédit, un sombre para-vie. C’est samedi soir, seul, comme de juste. Alors, quand l’heure est si avancée que les temps se confondent; il s’imagine léchant ses couilles devant la reine...

Face à face - I 18/09/2013

Il se regardait dans le miroir. Il avait soudainement la nausée. Il entendait son épouse qui parlait, racontant sa journée, des babioles diverses qui émaillaient une vie… Mais il ne voulait plus l’entendre. Cela lui faisait mal. Il avait trop honte. Elle ne devinait pas son mal être soudain....

Sanglot - I 15/09/2013

Seul, solitaire, il avait élu domicile sur ce monticule loin du monde perdu au milieu des arbres de la forêt qui lui soufflait à l’oreille les douceurs du soir .Il avait atterri là un jour où l’armée l’avait démobilisé. Il s’était réfugié là le cœur plein de souvenirs Là retranché dans sa solitude...

Mauvais rêve - I 11/09/2013

Mon oncle était à mes cotés. Nous nous tenions bien droits. Et nous n’étions pas seuls. Combien ? A vu de nez une bonne dizaine. J’avais froid et faim. Ma mère disait tout le temps que j’avais tout le temps faim. C’était encore plus vrai aujourd’hui. Oncle Jacob chantonnait silencieusement....

Very fiable - I 25/08/2013

Jean est démolisseur d’immeubles, alors quand il repense au 11 septembre il rit jaune. Il sait que la théorie de l’effondrement en pile d’assiettes est impossible sans une préparation, par des spécialistes, de la structure. Que dire aussi du délit d’initiés, connu de tous mais non officiel, il...
1 2 3 4 5



Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...