Bloggu litterariu corsu

Negru

Girandulata - Charles Eissautier I 16/07/2018

Prima di vedelli Lisandru sentì u tintinnime. Fighjava u volu d’un filanciu sopra u fiume, culà ver di a Petra Maiò, quandu cuminciò à percepì un sonu furesteru, metallicu, è seccu. Orichjò, avà attente : qualchissia cullava, affiancatu d’un chjucchittime regulatu chè facenu i bastoni. Di a so...

Les Singes du futur - I 04/06/2018

Journal de bord : 265e jour de la 6e année   LES SINGES DU FUTUR, C’EST COMME ÇA QU’ILS NOUS APPELLENT.   Je ne sais pas comment on en est arrivés là, ça s’est passé si vite, des lois ont été votées au Parlement mondial interdisant la circulation des personnes ayant refusé un...

Retour à Gruscura - I 04/02/2018

Texte issu du site La Ludothèque en réponse au défi : "écrire une histoire d'horreur". Défi réussi ? Je vous laisse juger. Aucune ambiguïté possible.  - S’il te reste encore un soupçon de bon sens et d’instinct de survie, je t’en supplie, ne parle pas. Tels ont été les mots de Paul lorsque...

Un homme utile - I 03/01/2018

C’était un homme utile. Clefs, marteaux, tournevis, il avait tout en lui. Partout où il allait, les gens le voyaient comme un sauveur. Il réparait les baignoires, les grille-pains, les machines à laver. Il avait même une fonction « écoute » pour recoller les cœurs brisés. On l’aimait bien au...

Heure H comme Haine - Mey-Li I 10/10/2017

C'est un écrit étonnant de maturité que je vous propose là, écrit par Mey-Li, une adolescente de quatorze ans. A découvrir, et déjà très prometteur. PFCO H-2 Café Du Soleil Ma mère nous dépose devant le café du rendez-vous. Je m’extirpe de la voiture écoutant pour la dixième fois ses mille-et-une...

Haro sur la miss - Serge Astolfi I 22/09/2017

J’vous l’avais dit les gars ! Faites la pas chier la vieille, sinon vous allervous en mordre les dents ! Bin voilà ! Z’avez voulu n’en faire qu’à vot’tête ? Aujourd’hui z’avez plus que qu’à ramasser vos dents, vos slips sansélastiques et aller pleurer vos races chez vos mères....

Panique - I 05/04/2017

Ciel couvert, une nuit encore. Attendre, qui… Plutôt quoi ? Je ne sais. Dès que je m’assoupis il recommence ce satané bruit ! Il gratte dans les murs, je l’entends, partout et nulle part. Au bord du sommeil, IL GRATTE ! Il ne veut pas que je m’endorme… déjà une semaine. Je ne sais pas combien de...

Cœur de pierre - I 12/03/2017

Notes retrouvées par la police éparpillées sur la scène du drame. À ceux qui liront ces lignes, je m’appelle Stuart Roose et je travaille pour l’académie d’anthropologie de Paris. Je ne sais combien de temps il me reste avant que je ne devienne complètement fou, alors je vais essayer d’écrire sur...

L'esprit des lois - I 02/08/2016

Ça fait très mal, quand même. J’aurais pas pensé que ce serait à ce point… Parmi ceux qui écriront quelques mots sur moi, peut-être y en aura-t-il un pour constater que j’ai toujours été irréprochable. Oh, pas un saint, hein, j’ai eu ma part de petites arnaques vénielles : les antisèches et...

Gordon Evans - I 20/06/2016

Et si nous étions tous, finalement, dans le noir ? Ici, à Gordon Town, tout est triste. Cela fait des années que je n’ai pas vu un seul rai de lumière inonder cette terre. Des années que, pour seul horizon, mes yeux embrassent la pénombre d’une vie terne et désolée. Nous tous, ici, avons oublié la...

Triptyque - I 26/05/2016

Elle tenait son petit au creux de ses bras. Ses paupières, transparentes comme des ailes de papillon, étaient closes. Sa bouche, un bouton de rose, tétait un sein imaginaire. Elle ne distinguait que son visage, encore teinté d’écarlate, le reste étant emmailloté. Elle se redressa, puisant dans ses...

Alice - I 31/03/2016

Avec l'aimable autorisation du blog https://voielacteetroisiemeadroite.wordpress.com/ où figurent déjà d'autres écrits d'Emma Grimal. Alice. C’est le nom qui me parvient depuis les ténèbres où je gis. Alice. J’ai l’impression que l’on m’appelle, par le biais de ce nom. Alice. Je me lève. Je sens...

Le rêveur de la nuit - I 10/11/2015

Il se dit qu'il devait encore une fois plonger son regard dans les étoiles. Juste avant que le jour ne se lève. Juste le temps de bien vérifier. Comme il venait de passer une nuit éprouvante, il ne savait plus très bien où il en était. L'étincelance, la multitude des points lumineux avaient fait...

Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. - I 25/10/2015

Lettre des jumelles Grady, écrite de l'hôtel Overlook, peu de temps avant le drame. Bien chère amie,  Tes lettres sont arrivées, et nous sommes heureuses de lire de tes bonnes nouvelles. Nous avons tardé à te répondre, excuse-nous. Le déménagement, notre nouvelle vie au Colorado, tout cela...

Alep I love you - Christian Bessière I 18/09/2015

Il courait depuis plus de vingt minutes, il ne comptait plus, il avait l'impression de courir depuis des plombes, depuis toujours, depuis qu'il était parti. Il ne supportait plus le bruit des bombes, des balles, le gout des galettes distribuées en attendant des heures dans la queue interminable des...

Je l'ai connu - I 29/05/2015

Version définitive Raymun Laïgelir n’était pas un fasciste. Je sais, ça peut paraître surprenant de le dire ainsi, surtout après ce qu’il s’est passé, après ces dix années épouvantables de chaos et d’horreurs, mais moi qui l’ai très bien connu, bien avant qu’il ne devienne Premier ministre,...

Ponte Novu - I 15/05/2015

Il se précipitait vers le fleuve. Avec son escouade, ils avaient reflué vers la vallée. Acculés par les troupes françaises qui déboulaient du col, ils avaient été submergés par le nombre. Mais il fallait traverser le pont afin de se regrouper sur l’autre rive. Cet amas de pierres était leur salut....

Coupable et victime à la fois - I 06/05/2015

Version définitive Sa gorge lui fait mal. Il étouffe de ses contradictions, de ses erreurs, de ses errances en marchant seul – on marche toujours seul – dans la grande plaine déserte crasseuse qui lui renvoie l’image de ce qu’il est. Un innocent salopard. Au loin, se rapproche l’horrible spectre,...

1981 - Dominique Memmi I 18/03/2015

« La mémoire et l’imagination vivent parfois sous le même toit. » Aharon Appelfeld Elle commençait à en avoir assez des murmures et des va-et-vient de la famille, des amis et de la police qui avait tracé la forme blanche à la craie. Elle, elle se disait que la craie, elle servait à apprendre. A...

Le corridor des enfers - I 08/03/2015

« Abandonnez tout espoir, vous qui entrez ici ». Voilà ce qui était plus ou moins écrit sur le frontispice de la grande porte. Quoique « porte » n’était pas le terme qui convenait tout à fait à ce trou béant que nous avions mis à jour dans les ruines. Une faille énorme aux...
1 2 3 4 5



Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...