Bloggu litterariu corsu

u 9 di Sittembre 2014 - scrittu dà - lettu 159 volte

Le Génie d'or et Captain Corsica (13)

Les aventures du Génie d'or, esprit de la liberté, gardien secret de Paris, en Corse, et sa rencontre avec Captain Corsica, ange de l'île de Beauté, par épisodes.


Le vaisseau spatial de Captain Córsica (Second intermède)

Le Génie d'or et Captain Corsica (13)

En Corse, l’été dernier, j’ai marché dans le désert des Agriates, qui bénéficie de plages fantastiques - à l’eau sublime, pareille à de la gemme fondue. Le chemin de sable où je cheminais était splendide ; le paysage de collines sèches, magnifique.

 

Mais, dans le ciel, des nuages m’intriguèrent, que je n’avais pas vus auparavant. Ils avaient une curieuse forme circulaire, cylindrique, comme si les forces présentes dans le vent n’avaient rien de hasardeux - ainsi qu'on s’imagine -, comme si elles obéissaient à la pensée géométrique. Comment l’expliquer ?

 

J’eus alors une révélation : ces nuages cachaient le vaisseau spatial de Captain Córsica ! Car il en possède un, qui lui permet de se déplacer plus rapidement qu’on ne saurait le dire – l'emportant, s'il en éprouve le besoin, jusqu'aux étoiles où vivent les génies dont il descend : car son père n’est pas né sur Terre – lui, le brave Cyrnos ! Il vient pour ainsi dire d'un autre monde, d'une autre planète – bien qu'on ne sache pas exactement laquelle. Son fils en tout cas se sert du vaisseau spatial qu'il lui a offert pour visiter l’espace intersidéral et y rencontrer des êtres sublimes. Il acquiert d’eux un surcroît de science, et y entretient des relations avec ses véritables cousins ; car sur Terre il est comme en exil.

 

Or, il faut le dire, son vaisseau spatial n’a rien de lourdement matériel : il n’est pas en fer, comme ceux des mortels, mais il est comme un tissu de lumière cristallisée. Sa substance éthérique peut avoir l'aspect extérieur du métal, assurément ; et elle luit comme de l'or. Mais elle n'a pas le même poids. Une pierre brillante suspend le navire dans les airs, s'opposant à la polarité femelle de la Terre ; une autre l'oriente à sa guise. Le voir circuler parmi les nuées est grandiose : il est comme une constellation se mouvant dans la sphère terrestre.

 

Naturellement, il ne pollue pas, ne fait qu'un doux bruit de froissement vaguement mélodieux et rythmé. Souvent on l'a confondu avec une comète, ou une étoile filante. Mais sa forme véritable est apparue dans les rêves de plus d'un savant, et, en vérité, c'est d'après elle, et celles de ses cousins, que les avions et autres aéronefs ont été inventés : elles leur ont servi de modèles. C'est un fait méconnu, mais parfaitement authentique.

 

Bientôt cependant le cylindre de nuages blancs s’étira vers les hauteurs, et je sus que Captain Córsica s’en allait effectuer une visite au cœur des astres ! Il rejoignait les siens - en particulier sa mère, qui, comme cela sera expliqué plus tard, avait gagné le droit d'y retourner, après bien des déboires.

 

Je perdis de vue le véhicule du héros. Et continuai mon chemin, songeant à ce que j'avais perçu des mystères du cosmos. Je demeurai pensif, et me demandai quand je pourrais enfin rencontrer directement Captain Córsica, et le voir de près, lui parler ! Mais sans doute ne m'en jugerait-il jamais digne. J'arrivai à la plage de la Saleccia, me déshabillai, et me baignai ; je me sentis comme saisi dans une lumière liquide, émanant de la Terre et de sa bonté : elle était bleue, ou verte, ainsi qu'une émeraude, ou un saphir ; je voyais au fond, et l'eau luisait. Un sourire furtif passa sur les flots, et il me parut qu'un clin d'œil avait été donné dans le ciel. Je souris à mon tour, et me promis de poursuivre ma quête de la vérité, de la beauté, de la bonté.



              



Dà leghje dinù
1 2

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...