Bloggu litterariu corsu

u 19 d'Aprile 2013 - scrittu dà - lettu 221 volte

Ding Dong


Ding Dong
« Ding Dong, hè u fattori ! »
Un fattori avà ? Camellu aprì a porta :
« Ùn hè micca Ghjaseppu ?
- Innò, u riampiazzu oghji, hè malatu. Hè a me prima volta quì.
- Ah, mi dicia ch’ellu era stranu. Ghjaseppu vene sepri à a stessa ora. Vuleti un caffè ?
- Vi ringraziu, ma Madama Gambini m’hà dighjà tenutu, sò in ritardu. A prossima volta sarà cun piacè.
- À sti vechji … Bon, hè par mè stu pacchetu ?
- Iè, tiniti.
- Ùn aghju cummandatu nudda. Vene da … A Lucerna. A lucerna ? Chì mi vole un pesciu ? Forsa hè una macagna. Avemu da vede…
- Eiu mi ne scappu !
- Tandu à dumani !
- Iè, à dumani. »
Camellu si dumandava quali era sta parsona, A Lucerna, pesciu fantasmaticu, vechju è riali. U pacchetu pisava u so chilò. Di culteddu aprì u pacchetu Camellu. Splusioni.
« Bonsoir, je suis ravie de vous présenter ce Corsica Sera. À Ulmetu, Camellu Tafani a été tué à son domicile par un colis piégé. Le colis aurait explosé quand la victime a essayé de l’ouvrir. C’est un acte qui diffère des procédés classiques. Camellu Tafani n’était pas connu des services de police, et jouissait d’une bonne réputation. Plus d’informations demain. »

« Ding Dong, hè u fattori ! »
« Aghju da apre o mà !
- Saluta, aghju un pacchetu pà Madama Catalina Ranieri.
- O mà ! Hè par tè, un pacchetu !
- Saluta Madama, aghju un pacchetu par voi, firmeti quì.
- Monsieur u fattori, seti voi u pacchetu…
- À ringraziavvi. Ma …
- Aè, torna un omu dighjà in coppiu. Ùn mi scumode micca. U me figliolu ùn sarà micca quì stu dopu meziornu, vulteri à trè ori…
- Cun piacè ! »
Si n’andò ind’a cucina Catalina ad apre u so pacchetu. Ùn avia mancu guardatu di quali era. Dentru, ci era una lettara. Una lettara dentru à un pacchetu… Stranu. O romanticu. Ind’a lettara, un pezzu di stofa parfumatu. U nasichjò. Un corpu stracquatu in tarra.
« Bonsoir. Rebondissement dans l’affaire Camellu Tafani. Cette fois-ci, c’est une femme, Catalina Ranieri, qui a été tuée à son domicile de Grosseto Prugna ce matin après avoir reçu un colis, expédié par une personne se faisant appeler A Lucerna. Le colis contenait une lettre. A l’intérieur de celle-ci se trouvait un morceau d’étoffe apparemment intoxiqué. La victime l’aurait reniflé, provocant son décès. Alain Tierri, Isabelle Agostini. »
« Ding Dong, hè u fattori ! »
Nisuna risposta. U fattori inficcò u pacchetu ind’a scatula.
« Bonsoir. Panique sur la Corse. C’est un troisième meurtre en trois jours qui affecte l’île. Marius Campana, professeur des écoles, a reçu un colis piégé chez lui. Après sa journée d’école, lui et sa femme sont rentrés chez eux, comme tous les jours. Marius a ensuite vidé la boîte aux lettres. Parmi les différents objets reçus, un petit colis contenant une grenouille dard de poison. La femme de la victime nous a dit que ce dernier a pris la grenouille dans sa main, puis s'est écroulé. Marius, est décédé peu après son arrivée à l’hôpital d’Ajaccio. Il était déjà allergique aux batraciens, ce qui explique son décès rapide. Ecoutons le procureur de la République d’Ajaccio, ainsi que le chef de la brigade criminelle. »

« Ding Dong, hè u fattori ! »


              



Dà leghje dinù
1 2

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...