Bloggu litterariu corsu

Biancu

Les anges gardiens - I 21/06/2013

    Dans ce petit bar, sous un éclairage cru au néon, il méditait devant un verre de cognac. La télé débitait ses informations habituelles : guerres, crise, manifestations, violences.... La routine. Cette routine d'une civilisation en déclin qui arrive en bout de course, de ce...

U piattu ghjacarinu - I 22/05/2013

Pà unu di issi chjassi, in Corsica. Una girata si forti chì ci voli à allintà, scuprendu cusì un paisaghju magnificu, chì ci faci capì ch’ùn ghjova à nudda d’andà à a lestra. Bellu locu da veru… In bord’di strada, ci hè una casetta, anziana, pittoresca. È pusatu nantu à u muru, fumendu a so pippa à...

A vargugna - I 15/05/2013

Hè fattu ! L’ACA hè campiona di Liga 1 ! Pà a prima volta di a storia, una squatra corsa hè campiona ! Un mesi di festa principia in Corsica, fora di calchì bastiacciu chì mughja « ACA gaulois ». Andy Delort hà missu 4 scopi contru à u PSG, pà l’ultima ghjurnata. Ciò chì hà pirmissu d’avà 1 puntu...

Stonde... - Julian Mattei I 29/04/2013

Riflessione persunale nantu à u fattu d'esse corsu Una stonda…Una stonda è po vene u francese, imbulighjatu è francese da ingruviglià. Iè, vene sì u francese, quellu di’ssa fruntiera turchina per suminà un desertu. Una stonda è po… vene u francese, quellu di la cunquista feroce è quellu di a...

Dans l'eau de l'âme - I 25/04/2013

L’eau n’en finit pas de couler sous les ponts, métronome du temps qui s’égraine. La ville dort. La nuit sinistre irradie la tension, et, sous son aile froide, semble tisser sa trame. Au matin il fait gris, de ces gris qui laissent un goût métallique. Il se lève, les yeux vitreux, l’esprit noyé,...

Sarabande... - I 07/04/2013

La plume gratta le papier, gravant la note sur les fines lignes tracées de ses mains, car il ne laissait à personne le soin de préparer son papier à musique.   Face à mon instrument, je suis en paix ; du moins je pense l’être. Je compose, mon esprit n’est plus qu’à cet alignement de...

La dame du lac - I 04/04/2013

Le garçon cherche dans la caisse son pull préféré.  Il n'est pas trop abîmé, juste rapiécé au niveau des coudes. C'est la reprise de l'école  après les vacances de pâques. Demain ce sera l'anniversaire de sa mère. Il est triste de la laisser toute seule dans son fauteuil roulant. Il...

Phare - I 21/03/2013

Jean bourre sa pipe, quelques brins de tabac parsèment son pull rayé. Des embruns fouettent la vitre à vingt-cinq mètres au-dessus de la mer . Les volutes de fumée se fondent dans le gris ambiant. Il fait chauffer son café dans la petite casserole.   la tempête va être terrible, Il le...

A lighjenda di u ficatellu - I 16/03/2013

Ci era una volta, ind’u paesi di a Gravona, un riami chì campava cù alegria. Era u Riami di u Cazzu Marinu, duva tutti l’abitanti tinianu in casa, ind’un acquariu, un cazzu marinu. Ci vulia à pricà lu tutti i ghjorni. Una volta à l’annu, ci vulia ancu à sacrificà una ghjuvanotta, a più goffa di u...

Je veux devenir une Hit-Girl - Sandrinuccia I 12/03/2013

Eurêka ! J’ai trouvé ma voie ! Je veux devenir une Hit-Girl ! Tout d’abord, une augmentation mammaire proportionnelle à une réduction cérébrale s’impose. Histoire de me conférer de manière instantanée, une voix niaise et une propension à prendre des dumb poses, style duck face sur...

Questionnaire de Proust (extrait) - I 04/03/2013

Quel est pour vous le comble de la misère ? N’être pas au parfum. Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence ? La maladresse. Votre qualité préférée chez l’homme ? Les couilles. Votre qualité préférée chez la femme ? La liberté. Votre vertu préférée ? J’ai pitié de moi. Votre...

Habemus Papam enfumé - I 27/02/2013

Mon rêve, mon obsession, un grand lac gris d'acide pur, y voir tous les acquis et idéaux s'y désintégrer. Épître! Veux-tu toucher ma mitre?  Pour tout recommencer, mais c'est pure perte de temps, il suffit de ne pas s'ouvrir pour décloisonner son esprit,  et tourner le dos aux vendeurs...

Pavane pour une infante défunte - I 26/02/2013

Je me regarde dans mon miroir. Ma peau devient flasque. Je meurs. Petit à petit, irrémédiablement je meurs.   Mes mains se couvrent de petites taches, ma chair se couvre de petits plis à peine perceptibles au début, mais qui deviendront des sillons, ma peau perd de sa force. Plus rien ne...

Chuchpenchion d’audienche - I 23/02/2013

(Le juge appelle Didier Pollet à la barre.) - Monsieur Pollet, je vous écoute. - Oueche m’sieur le juge, moi j’vous dis, on était tranquille, à fumer un bedot au coin de la rue ac’ Fredo. Oueche, j’nie pas, on fume, mais on fait pas d’mal. on est des jeunes, rien de méchant pas de la kaïera. Sur...

À ciel ouvert - I 18/02/2013

De plus haut, les vents lugubres déchirent les destins. Des fragments de ciel tombent toujours sur terre comme des écailles sèches , laissant filtrer,  par les vides créés, de puissants rayons noirs. Les écailles tranchent et lacèrent tous les monceaux accumulés. Rabotant égos et cathédrales....

Bomber Heart - I 13/02/2013

Il joue du palonnier et du manche. L’avion vire sur son aile. Tout est trop calme. Il a froid, très froid. Ça va leur tomber dessus. Les défenses antiaériennes vont sûrement canarder. Ses potes, derrière, comptent sur sa chance. Il faut juste passer à travers, en serrant les fesses. Si les...

Puisii di Nurbertu Paganelli - N. Paganelli I 05/02/2013

A puisia veni sempri d'un altru locu, ùn ci pudemu nudda hè cussi. Pudemu pugnà di spiigà cio chi no avemu vulsutu di ma chi bisognu ci hè ? L'omu chi scrivi è quiddu chi leghji so i stessi. mezu à u silenziu di dui parolli, un linguaghju universali nasci è addunisci l'animi trà i muntagni, i...

Incompréhension - I 04/02/2013

Éric, maintenant bien rodé à la survie en milieu hostile, termine son igloo de fortune pour la nuit. Un joli dôme bleuté dans cette immensité de glace. Ici et maintenant, au nord du Groenland sur une calotte glaciaire de trois kilomètres de profondeur. Il s’assoit pour reprendre son souffle,...

Baia - I 30/01/2013

Le site est immense, un champ de pierre, de voûtes, d’escaliers dérobés, un labyrinthe de murs, un enchevêtrement de colonnes, des dômes de béton, la plupart effondrés, sauf un, qui défie l’inéluctable.   Je marche sur le chemin caillouteux, dans un vrombissement d’insectes, les semelles de...
1 2 3 4



Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...