Bloggu litterariu corsu

u 13 di Nuvembre 2014 - scrittu dà - lettu 654 volte

Sentinelle de Filitosa


Sculpture immobile de roc martelé,
L’officiante offre son torse et ses yeux enfoncés
Afin qu’au-delà des minuscules excavations du promontoire
L’homme se penche enfin sur sa raison d’être.
 
Elle le connaît l’homme,
Elle le rencontre,
Elle le touche,
Elle le supplie de ne pas céder à l’agitation des choses.
Parfois même elle semble avancer une main juste imaginée
Aux veines de la pierre.
Plus souvent, elle se pose seulement en garante d’un bon ordre
Des architectures.
Toujours, elle est silencieuse.
 
Il n’y a pas un jour qui passe qui ne soit ainsi,
Cela depuis longtemps
Puisque les lunes successives l’ont forcée à un costume d’herbes folles.
Sa contemplation y a gagné alors en puissance et générosité.
En énigme aussi.
De sa naissance,
Des agissements des torréens,
De l’ivresse infinie du monde.


              



Dà leghje dinù

Ritornu - 03/05/2017

Sagapo - 29/10/2016

Parapachja - 11/06/2016

Ballu di rime - 08/06/2016

Mondu - 09/05/2016

Microcosme - 19/04/2016

Tobby - 12/02/2016

Le net a disparu - 01/11/2015

Scontru - 04/03/2015

Démission - 11/02/2015

Deus ex machina - 08/02/2015

Parallèles - 15/01/2015

L'omu di Cagna - 11/12/2014

Bogue - 09/10/2014

Sourire blanc - 03/10/2014

Poésie - 01/10/2014

Nature Loving - 04/09/2014

Mise au vert - 28/08/2014

Au revoir Maurice - 18/08/2014

Sous son aile - 13/08/2014

Recherche - 18/07/2014

Vols en écaille - 02/07/2014

Chant d'étoiles - 19/06/2014

Vertigo - 15/05/2014

Cavernes - 29/03/2014

L’esiliatu - 21/03/2014

Id´île volcanique - 10/03/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...