Bloggu litterariu corsu

u 21 di Ghjenaghju 2014 - scrittu dà - lettu 154 volte

Saturnin, la barbe et le limaçon


Saturnin, la barbe et le limaçon
Pièce en 1 acte.

SCÈNE 1

L’action se déroule au comptoir du bar du village « Les verres de mon moulin ».
 
 
SATURNIN
Tronche Bobine, ressers-nous s’il te plaît ! Tu as vu ? Le président ?
 
FRISE POULET
Ô fan, ché figure de brousse pas fraîche ce flamby !
 
SATURNIN
Ché histoire, et en plus il fait le lit du capitalisme encore plus que la droite ! Et Dieudonné !
 
FRISE POULET
Paraît qu’il est antisismique !
 
SATURNIN
Ô ché poisson pané tu fais ! Antisémite ! Le mot antisémitisme est plutôt inapproprié, puisque le judaïsme d’aujourd’hui n’est que très partiellement sémite ! Enfin, moi je suis pour la réconciliation ! Déjà, on devrait parler exclusivement de racisme, sans faire de distinction, et les professionnels de l’antiracisme devraient arrêter de créer du communautarisme nimbé de ressentiments !
 
FRISE POULET
Ché bonheur, j’adore quand j’écoute ce que je ne comprends pas, ça me semble de la poésie arabe, ou chinoise !
 
SATURNIN
Plus les peuples sont pauvres plus ils sont humbles et généreux ! Alors, ta Micheline, elle vient en train ?
 
FRISE POULET
Eh vouaie, je suis tout estranciné, elle a une bouche… ça parait un bec de canard rouge comme un cul de babouin !
 
SATURNIN
Ché poète ! Tu sais que les femmes prêtes à être fécondées ont la bouche qui devient plus charnue ? Au temps des premiers hommes, pendant l’amour, quand elles criaient très fort, c’était pour alerter d’autres mâles, pour avoir le plus de semence possible ; aujourd’hui elles le font inconsciemment !
 
FRISE POULET
Ô ché angoisse, quand j’y glisse l’anguille dans le puits elle crie d’une force… Tu crois que c’est pour avoir la semence de Mange Punaise mon voisin ?
 
SATURNIN
Ô vaïe, mais non ô tronche de fioupélan ! C’est parce que tu lui fais du bien ! C’est pour ça que les bourgeoises se font des bouches comme des Zodiac, pour ne pas vieillir !
 
FRISE POULET
Vouaie c’est pas faux !
 
SATURNIN
La vérité est une trahison dans un empire de mensonges… Ron Paul !
 
FRISE POULET
Ô Tronche Bobine, mets un peu ma tourné s’il te plaît !
 
TRONCHE BOBINE (resservant du pastis)
Vé, le « fateur » Avé sa patte folle on dirait une pendule !
 
LE FACTEUR
Bonjour la compagnie, il fait beau aujourd’hui ; un peu plus chaud et on entendrait chanter les cigales !
 
TRONCHE BOBINE
En janvier ? Tu es fada !
 
LE FACTEUR
Saturnin, j’ai le recommandé pour toi, avé l’accusé de réception !
 
SATURNIN
Merci, bois un flan avec nous ! (il ouvre l’enveloppe) Ô ché surprise… Une lettre de mon cousin Panturle ; je le croyais mort !
 
FRISE POULET
Ô fan, je l’aimais pas lui
 
SATURNIN
Il a passé 15 ans en Amérique où il a fait fortune ; il écrit qu’il possède 15% de mon terrain, il veut acheter ma part… Coquin de sort !
 
FRISE POULET
Ô ché catastrophe !
 
LE FACTEUR
Ô par exemple !
 
SATURNIN
Ça sent mauvais, il a toujours été malsain ce Panturle. Une fois il a mis des cachés dans le café de ma grand-mère Baptistine pour lui voler de l’argent, elle a dormi 3 jours ! S’il croit que je vais vendre il est fada ! La terre de mes ancêtres, pleine de vieilles pierres et de romarin ! Ça fait des siècles que des chèvres se baladent dans ces collines !
 
FRISE POULET
Ô ché hareng fumé celui là ! Il pouvait pas rester aux Amériques ?

SCÈNE 2

L’action se déroule sous un olivier près de la bergerie de Saturnin. Sur une branche, un merle siffle sans discontinuer.
 
 
SATURNIN
Panturle ne va pas tarder à arriver ; enfin, maintenant il se fait appeler Harry Callahan !
 
FRISE POULET
Ché abruti !
 
SATURNIN
S’il veut 15% des terres, il prendra les 8 hectares en bordure du village, il devra tout fermer, je ne veux pas que mes chèvres aillent se souiller chez lui !
 
FRISE POULET
Vé, un gros 4/4, il arrive !
 
SATURNIN
Un Hummer !
 
FRISE POULET
Ô fan, il a toujours une figure d’anchois, encore plus pire qu’avant !
 
HARRY CALLAHAN (Panturle)
Hello cousin, comment tu restes ? Ah ah, voilà frieze chicken (Frise Poulet) !
 
SATURNIN
Et toi ? Le fantôme ? Tu reviens définitivement ?
 
HARRY CALLAHAN
Je veux étendre mon business, le monde est un gros village aujourd’hui. Tu as entendu parler du traité transatlantique ?
 
FRISE POULET
Ô, il est pas ignorant Saturnin, il parle comme un livre !
 
HARRY CALLAHAN
Ah ah, ils m’ont toujours fait marrer ces paysans, it´s crazy !
 
SATURNIN
Ô figure d’angoisse, ne sois pas condescendant ! Oui je connais les grandes lignes du projet transatlantique, une belle arnaque pour les peuples ! C’est un traité que veulent mettre en place l’union européenne et les américains. Négocié en secret par des groupes influents et non élus, ce projet orchestré par les multinationales leur permettrait d’attaquer en justice tout état qui ne se plierait pas aux normes du libéralisme !
 
HARRY CALLAHAN
Oui, le monde va changer, il sera de plus en plus marchand avec une liberté de circulation totale pour les multinationales ! On prend le pouvoir !
 
SATURNIN
Contre l’intérêt général et au détriment des valeurs sociales ou écologiques !
 
HARRY CALLAHAN
Unbelievable ! Tu m’impressionnes ! Puisque tu connais la situation, dans un marché de plus de 800 millions de personnes, tu sais bien que des pans entiers de l’économie vont s’effondrer, notamment l’agriculture. Alors un conseil, prend le bon wagon !
 
FRISE POULET
Moi je l’aime pas la transatlantique, mais le train je l’ai pris une fois, pour aller à Aubagne vendre des escargots !
 
SATURNIN
Je ne veux pas le prendre ton wagon. Sous prétexte de lutter contre le terrorisme, ils détruisent les principes démocratiques fondamentaux : droit à la vie privée, droit à un procès équitable, droit de manifester. Comme l’échange international de données personnelles, il y a un fichage et un espionnage de chaque citoyen. Le parlement européen a voté une loi obligeant tous les fournisseurs d’accès aux communications (GSM, Internet…) à conserver les données de connexion : qui appelle qui, combien de temps, de quel endroit, etc. Le droit de se rassembler et de manifester va être cadenassé par les autorités, bientôt, ils vont qualifier de « terroriste » tout mouvement social trop dérangeant, par exemple pour les multinationales.
 
HARRY CALLAHAN
Bien vu, les plus intelligents récolteront nos miettes ; tant pis pour les autres !
 
SATURNIN
Moi les miettes de faces d’encornets comme la tienne je n’en veux pas ! J’ai tout ce dont j’ai besoin en travaillant ma terre ; j’ai mes cochons, les œufs frais de mes poules, les fromages de mes chèvres, mes fruits et mes légumes !
 
FRISE POULET (levant très haut la main)
Et moi je connais un fou que sa main lui démange de t’envoyer un « PASTISSON » !
 
HARRY CALLAHAN
Be carefull ! Il t’en cuirait bouseux !
 
SATURNIN
Ne le touche pas, il n’en vaut pas la peine ! Cette terre tu ne l’auras jamais, ni toi ni tes enfoirés de commanditaires ! Ton mondialisme de merde il ne passera pas par ici ni par nous, on est des gens simples, on n’est pas riches, mais nos valeurs on y tient plus que tout !
 
HARRY CALLAHAN
J’ai des amis députés européens, de droite et de gauche, impliqués dans le projet transatlantique, ils me sont redevables de plusieurs services, mon projet ici est un golf international, des villas de luxe, un grand hôtel et un temple dédiés à notre cause ! Mes amis politiques peuvent très bien décréter que le terrain est désormais constructible voyant sa valeur multipliée par 50, tu serais lourdement assujetti à l’ISF, c’est pas marrant ça ?
 
SATURNIN
Tu dégages !
 
HARRY CALLAHAN
I’ll be back !
 
(Harry Callahan remonte dans son Hummer, le rideau tombe).

SCÈNE 3

L’action se déroule dans la bergerie de Frise Poulet, Saturnin frappe à la porte. À travers la fenêtre on voit une superbe nuit étoilée d’un bleu profond.
 
 
FRISE POULET
Entre mon ami !
 
SATURNIN
Bonjour mon ami ! (il l’enlace). Bonjour Micheline (il l’enlace). Tiens Micheline, une brousse fraîche et une bouteille de vin de mon ami Pieds Plats !
 
FRISE POULET
Ô fan, tu as une mine de fraîcheur ! Les nouvelles sont bonnes ?
 
SATURNIN
Éh vouaie ! Et c’est grâce à toi et à Micheline !
 
FRISE POULET et MICHELINE
Ô fan, ah bon ?
 
SATURNIN
Un soir, j’étais désespéré, je me disais que la partie allait être difficile, que ce salaud de Panturle avait le bras très long ! Et puis, comme souvent, j’ai repensé à une de tes phrases qui me font tant rire ! Pardon Micheline, tu es impliquée dans l’affaire ; donc, je me répétais tes paroles : « Ô ché surprise, Micheline elle n’a pas de barbe au minou ! Ça parait un limaçon ! » Et figure-toi que ça m’a donné la clé du problème !
 
MICHELINE
Ô ché surprise ! Mon minou il est intelligent !
 
FRISE POULET
Ô ché révélation ! Je le regarderai plus pareil !
 
SATURNIN
Donc, ça m’a fait penser à des affaires où des projets immobiliers de grande envergure ont avorté, par la simple présence sur les terres d’espèces protégées, notamment certains escargots ! J’ai appelé un ami, un vrai spécialiste qui en élève plusieurs sortes ! J’ai choisi l’escargot des tropiques tigré ! Je lui ai foutu les verts au cul à Panturle !
 
FRISE POULET
Ô par exemple, des tropiques… et tigré en plus !
 
SATURNIN
Comme je l’ai dit à Panturle, l’honneur, c’est comme les allumettes, ça ne sert qu’une fois !
 
MICHELINE
À table, vé comme il est beau ce cabri, et qu’est ce qu’il nous manque ici ?
 
FRISE POULET
Rien
 
 
(Le rideau tombe)
 
 
FIN


              



Dà leghje dinù

Mambo Italiano - 01/11/2017

Pace hè pace - 13/07/2017

Le miroir - 13/04/2017

Barbares - 29/03/2017

La chasseresse - 03/01/2017

Voile de soie - 18/06/2016

Stronzu Maé - 02/05/2016

Amour dévidé - 17/04/2016

Pour le bien de tous - 27/03/2016

Un train vers le sud - 17/03/2016

Passé antérieur - 27/12/2015

Scalpel - 14/07/2015

Trader démasqué - 27/11/2014

La guerre du Brocciu - 25/11/2014

Offrande - 10/10/2014

Sammy Lebienheureux - 12/07/2014

La mort de Thérèse - 13/06/2014

La répétition - 29/05/2014

Gentleman driver - 28/05/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...