Bloggu litterariu corsu

u 18 di Lugliu 2014 - scrittu dà - lettu 256 volte

Recherche


Sur les poussières infinies
J’ai recherché l’âme perdue
J’ai parcouru l’univers
Battant les pavés meurtris
Mes pas ont marqué
Le silence des longs soupirs
Qui viennent s’écraser pour finir
Dans le souvenir des cœurs ciblés
 
Je suis un jour parti médusé
Pour ne plus revenir sur mes pas
Guidé par ton étoile auréolée
Sur la poussière d’étoile éparpillée
Les sentiments se sont réveillés
Pour se laisser entraîner
Au loin par le bonheur retrouvé
Par les cœurs apprivoisés
 
Demain, lorsque tout sera terminé
Et que les esprits seront calmés
Le repos des corps sera mérité
Alors la vie sera la belle randonnée
Sur la poussière des étoiles
J’ai parcouru l’univers
A ta recherche et prendre l’envol
Pour gagner le repos des âmes qui ont souffert.


              



Dà leghje dinù

Ritornu - 03/05/2017

Sagapo - 29/10/2016

Parapachja - 11/06/2016

Ballu di rime - 08/06/2016

Mondu - 09/05/2016

Microcosme - 19/04/2016

Tobby - 12/02/2016

Le net a disparu - 01/11/2015

Scontru - 04/03/2015

Démission - 11/02/2015

Deus ex machina - 08/02/2015

Parallèles - 15/01/2015

L'omu di Cagna - 11/12/2014

Bogue - 09/10/2014

Sourire blanc - 03/10/2014

Poésie - 01/10/2014

Nature Loving - 04/09/2014

Mise au vert - 28/08/2014

Au revoir Maurice - 18/08/2014

Sous son aile - 13/08/2014

Vols en écaille - 02/07/2014

Chant d'étoiles - 19/06/2014

Vertigo - 15/05/2014

Cavernes - 29/03/2014

L’esiliatu - 21/03/2014

Id´île volcanique - 10/03/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...