Bloggu litterariu corsu

u 7 di Ghjenaghju 2014 - scrittu dà Vermorel Denis - lettu 151 volte

Quatrains a la volée


Mère NATURE !
Rebelle-toi, ils sont devenus fous
A tant supporter de blessures
Un jour nous subirons ton courroux

Pour les poètes en toutes autres choses
Parce que là couché sur le papier
L’important n’est pas que le verbe et la prose
Mais leurs idées qui nous donnent à penser.

La femme est toujours une rose
Fleur fragile et les toucher je n’ose
Parfois nous laisse une blessure
Sur nos cœurs qui battent la mesure

Pourquoi seulement à notre mort
L’on nous reconnaît du talent
Peut être ou sûrement le remord
Il était si simple de le faire avant

Entre amour et passion
Mon cœur s’enivre
Il bat à l’obsession
Et s’ouvre comme un livre

Nuit ! Éphémère complice de mes rêves
Voilà l’aube et déjà tu t’achèves
Cruelle sentinelle de mes songes
Tu recules ! Alors moi, je plonge

Le temps passe
Rien ne s’efface
S’en vont les jours
Tu restes mon amour

Quelques notes de piano
Sous une pluie fine
Mon cœur est un cargo
C’est elle que j’imagine

Là bas, je serai seul face à la mer
Avec ce petit goût amer
Si l’on était deux
Elle serait tellement plus bleue

Elle n’est à personne
C’est un oiseau sur mon épaule
Et si je frisonne
C’est parce que j’ai peur qu’elle s’envole

Nuit noire ! Petite infortune
Tu t’invites sans une tune
Ne traine pas là ! J’attends la lune
Elle est rousse et toi brune !


              



Dà leghje dinù

Ritornu - 03/05/2017

Sagapo - 29/10/2016

Parapachja - 11/06/2016

Ballu di rime - 08/06/2016

Mondu - 09/05/2016

Microcosme - 19/04/2016

Tobby - 12/02/2016

Le net a disparu - 01/11/2015

Scontru - 04/03/2015

Démission - 11/02/2015

Deus ex machina - 08/02/2015

Parallèles - 15/01/2015

L'omu di Cagna - 11/12/2014

Bogue - 09/10/2014

Sourire blanc - 03/10/2014

Poésie - 01/10/2014

Nature Loving - 04/09/2014

Mise au vert - 28/08/2014

Au revoir Maurice - 18/08/2014

Sous son aile - 13/08/2014

Recherche - 18/07/2014

Vols en écaille - 02/07/2014

Chant d'étoiles - 19/06/2014

Vertigo - 15/05/2014

Cavernes - 29/03/2014

L’esiliatu - 21/03/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...