Bloggu litterariu corsu

u 19 di Nuvembre 2014 - scrittu dà - lettu 347 volte

Love kamikaze


Expériences de vie, espoir et amour du site "Attention à la peinture"
Expériences de vie, espoir et amour du site "Attention à la peinture"
Certains partent en croisade contre certaines croyances, ELLE contre l’amour… Il y a quelque chose qui s’est bloqué en ELLE et qui fait qu’ELLE part sans cesse en rébellion contre celui qu’ELLE redoute. Car en fait tous ces peuples qui un jour sont partis en croisade, ne l’ont fait que par peur. La peur nous pousse souvent au-delà de nos retranchements, jusqu’à la destruction, parce qu’il est plus facile de détruire que de se faire détruire, plus simple de faire du mal, que de s’en laisser faire. Abandonner de peur que l’on vous abandonne.
 
Certains au contraire naissent victimes et le demeure tout au long de leur vie, d’autres luttent, se révoltent et la douleur qu’ils ont connu une seule fois leur suffit. ELLE avait décidé qu’il en serait ainsi pour ELLE, son cœur et son esprit avait mémorisé et désormais étaient formatés afin de ne plus jamais souffrir. Il arrive qu’on pense qu’ELLE n’a pas de cœur, comme si il était possible qu’ELLE puisse vivre sans ce précieux organe ! Oui ELLE a un cœur, et il était tout simplement "imperméabilisé" aux émotions négatives de tout genre, par choix, par volonté. Il ressent le bonheur, oui, le vît, mais se sécurise lorsque le danger arrive. Son mental et lui se sont pacsés pour faire en sortes que souffrances, déchirures, et plaies de toutes natures, causent le moins de dommages collatéraux possibles.
 
Lorsque l’on a connu la souffrance alors que l’on n’est qu’une enfant, arrivé à un certain seuil, le processus sadomasochiste se stoppe net, ELLE a choisi uniquement d’être heureuse, au prix fort peut être de ne plus jamais connaître l’amour, mais être heureuse !
 
L’amour passera par ELLE, peut-être, mais il ne lui mettra plus jamais le genou à terre, plus jamais ELLE ne se retrouverait sous lui, non, ELLE irait jusqu’à la mort si il le faut mais ELLE ne lui laisserait aucune chance.
 
Il est son plus redoutable ennemi, et son plus proche ami, ELLE en a besoin autant qu’ELLE le rejette, mais ELLE refuse qu’il prenne encore ses larmes, son corps et son esprit.
 
Quand vous arrivez à vous élever au-dessus de ça, vous pouvez dire que vous avez réussi où bien d’autre échouerons, vous vous élèverez alors qu’eux ne ferons que sortir la tête de cette énorme flaque où ils seront en train de se noyer.
 
ELLE aime, oui, et par amour ELLE est prête à partir contre vents et marées, mais en gardant son cœur armé de grenades prêtes à sauter en cas de défense.
Quelle plus belle preuve d’amour que celle d’aimer une personne qui ne l’aimera jamais ?
D’aller jusque dans les enfers du diable en acceptant de vivre une histoire qui n’en sera jamais une ? De se laisser caresser par une main qui lui mettra la plus belle des gifles ?
C’est une forme de combat que celui-là, une grande croisade, la plus grande qu’ELLE aura à vivre mais qu’ELLE choisit car comment dire que l’on a tout vécu si on ne vit pas cela aussi ?
ELLE sait que son corps se fissurera, ELLE se retrouvera le genou effleurant le sol, mais ne le posera pas, ELLE saura se relever et encore plus forte que celle qu’ELLE est aujourd’hui.
ELLE prendra tout ce non-amour, et en fera une arme contre laquelle ELLE saura détruire tout ce qui se trouvera sur son chemin. ELLE jouera de tous ces corps comme on aura joué du siens. Quelle satisfaction me direz-vous ?
Celle d’être toujours debout, de montrer à ses bourreaux de cœurs, qu’ils n’auront eu d’ELLE que son corps, et la partie de son cœur qu’ELLE aura voulu leur donner… Garder le contrôle, jusqu’à leur faire perdre le leur. Ce sont eux qui seront détruit, et ELLE ne fera que s’ériger plus grande encore sur le long chemin de sa croisade… Seul celui qui aura en lui un amour assez fort et grand saura lui faire désamorcer ses armes, et lui faire poser ses genoux sur un sol qu’ELLE ne craindra plus. LUI seul pourra lui faire stopper sa bataille, et faire en sortes que sa peur de l’amour disparaisse.


              



Dà leghje dinù

Quercus ilex - 20/04/2017

Le savoriste - 22/02/2017

La Madonne Sibilla - 29/01/2017

Le Patriote - 21/06/2016

Le reflet - 29/05/2016

La boîte à mutisme - 18/05/2016

La tour - 23/07/2015

Février 1769 - 16/06/2015

Vertige - 27/04/2015

A rivredda di Natale - 07/01/2015

Pointure 38 - 11/11/2014

Ses yeux noirs - 07/11/2014

L’enlèvement - 17/09/2014

Académique maraude - 12/09/2014

Polpa Vaccina - 08/09/2014

Le secret - 30/08/2014

Lettre de son moulin - 05/08/2014

Prédatrice - 01/08/2014

Bertrand - 17/06/2014

La femme à barbe - 16/05/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...