Bloggu litterariu corsu

u 23 di Maghju 2013 - scrittu dà - lettu 157 volte

Libre arbitre


Salvador Dali. Le Grand Masturbateur, 1929 [Visage du Grand Masturbateur] Huile sur toile, 110 x 150 cm Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid
Salvador Dali. Le Grand Masturbateur, 1929 [Visage du Grand Masturbateur] Huile sur toile, 110 x 150 cm Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid
Dans la ville aux façades colorées, le ciel est perpétuellement gris et bas.
Pupka, l’ainé, est très sourd, il n’a jamais travaillé et s’en porte admirablement bien. Jarluk, le plus jeune, est un homme simple, un justicier impitoyable, ils sont frères. Leur sœur Gurfelfuk est un homme aussi, elle s’est fait greffer un pénis ; depuis sa plus tendre enfance, sa chambre est jonchée de posters de Charles Bronson, elle rit comme une hyène. Ils vivent tous dans la maison familiale.
Au centre du salon un buste lisse et blanc, dont la tête est coiffée de la perruque rousse de leur défunte mère Germilda, une femme qui avait des mollets de 35 kilos, elle gueulait sans arrêt, surtout quand elle vendait ses escargots.
Elle portait sa famille à bout de bras, seule, elle avait tué son mari d’un coup de boule, cet inconscient avait payé ses dettes au bar du coin avec son escargot préféré, mal lui en avait pris.
Le chat Pentecôte, qui se faisait les griffes sur les mollets de Germilda, est devenu bipolaire et facétieux. Jarluk a les mains ensanglantées, c’est le cas un jour sur deux : il a démoli deux voyous qui rackettaient la vieille épicière de la rue voisine, Pupka, une sourde et muette, la langue la plus pendue de la contrée. Jarluk est droit, et même si sa montre est carrée, elle tourne de plus en plus rond.
Aussi, quand le chat Pentecôte finit avec la perruque de Germilda sur la tête et saute partout en miaulant, Jarluk promet de se faire un lapin à l’italienne.

Jarluk
Con de chaaaat !
 
Pupka
Quoi? Des anchois ?
 
Jarluk
LE CHAAAT ! MIAOUUUU ! Il a la perruque de Ma sur la tête !
 
Pupka
Ah! Si tu deviens ascète !
 
……
 
Jarluk
Gurfelfuk, fais pas semblant de te gratter les couilles, y en a pas ! Attrape ce con de chat!
 
Gurfelfuk
GNIAAAAAARGH ! Chat perché, chat perché, chat perché…
 
Jarluk lui envoie une gifle qui laissera des empreintes pendant plusieurs jours.
 
Gurfelfuk
Par toutes les queues coupées ! GNIAAAAAAAAARGH ! Je vais le trucider ce chat ! Ah et puis non, sinon comment je remangerai des croquettes ?
 
Miraal (épouse de Pupka)
Le repas est servi !
 
Pupka
Quoi ? Tu as reçu un devis ?
 
Miraal, grande et maigre, ressemble à un échassier, elle a préparé des quenelles à la viande de soja; avec de la bière, le goût infâme finit par s’oublier.
 
Jarluk
J’ai repris le flambeau de Ma, pour les escargots, mais l’affaire se développe, je vous prends comme associés !
 
Gurfelfuk
Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiii HIHIHIHI ! Ah c’est parfait, je comptais faire commerce des tétons d’hommes. Ça ne leur sert à rien, sauf que j’aurais pu en faire des bérets pour les santons, des rustines à poupées gonflables, des confiseries !
 
Pupka
Quoi ? Tu veux un taxi ?
 
Jarluk
Nulle part ailleurs on trouve des escargots de 2 kilos comme les nôtres ! On détient le secret pour couver leurs œufs et les faire éclore. On vend des animaux de compagnie formidables, intelligents, avec des œufs comestibles formidables. Les commandes arrivent du monde entier, va falloir vous sortir les doigts du cul et bosser !
 
Gurfelfuk
Gniiiiiiiiiiiiiiiii !
 
Pupka
Ah ça fait du bien, enfin des perspectives internationales, sortir de la glauquitude de cette ville moite. Je vois déjà l’enseigne : La maison des frères Grulich !
 
Jarluk
Un américain des United va venir ici, dans une heure, va falloir faire bonne impression ! Faut foutre le chat dehors. Gurfelfuk, surtout ne fais pas ton rire de hyène, et toi Pupka, n’aies jamais l’air étonné et ne dis rien !
 
Pupka
Quoi ? Des pharisiens ?

O’Brian arrive avec sa poule, une blonde pulpeuse coiffée d’un chapeau de cowboy, une grande mâcheuse de chewing-gum. Lui est typiquement l’américain entreprenant, riche et sur de lui, 1m90, forte corpulence, cheveux blonds en brosse et grosses chevalières en or.
Jarluk a mis quelques spécimens sur la toile cirée de la table, dont Astolf, "Incedibile", il ne le vendrait pour rien au monde, ce sacré Astolf joue des airs de country à l’harmonica.
Un autre escargot, Sam le black, fume des mégots avec un air mélancolique, il s’aime trop pour aimer les autres, et ses œufs sont fameux, un taux protéique de 100% avec un goût de crème de foie gras parsemé de copeaux de truffes.
 
O’Brian
Oh my god ! J’achète !
 
Jarluk
Non, c’est ma collection privée, par contre goûtez moi leurs œufs ! Votre poule aussi !
 
O’Brian
OH MY FUCKING GOD !!!!
 
Poule
SAME TO ME !!!!
 
Évidemment, le texan commande 100000 escargots, une coquète somme en vérité ! Ces gastéropodes ont des envies de voyage, découvrir de nouvelles cultures ça les botte !
Ils se nourrissent de peu, des cailloux, quelques légumes verts, de la guimauve, de la crème de marron, et une fois de temps en temps une côtelette d’agneau.
Dans les mois qui suivent, les 3 frères sont à la tête de la plus prospère affaire de la planète.
Les plus méthodiques des escargots sont embauchés comme associés, ce sont de sacrés gestionnaires, un peu vaniteux tout de même, alors ils s’auréolent souvent de volutes bleutées des havanes cubains.
Les pouvoirs des gastéropodes s’avèrent mystiques, ils peuvent prévenir l’arrivée des tornades avant tous les appareils sophistiqués des hommes. Dans les zones désertiques ils ont la faculté d’extraire de l’eau potable du néant.
Les frères Grulich sont milliardaires, ils ont obtenu un prix Nobel exceptionnel, crée pour l’occasion : Prix Nobel de bienfaiteur de l’humanité.
L’escargot Astolf donne des concerts dans tous les grands stades du monde, en parallèle, il gère une multinationale qui recycle les déchets nucléaires pour en faire de l’énergie.
Jarluk, avec l’aide du comité des têtes blanches (5 gastéropodes plus intelligents qu’Einstein puissance 50) renverse toutes les dictatures du continent africain. Désormais les populations ne manquent de rien d’essentiel.
Gurfelfuk roule dans un camion en coquille d’escargot, avec sa queue greffée il multiplie les conquêtes.
Pupka est toujours aussi sourd, avec sa femme Miraal, ils partent souvent en week-end dans l’espace, comme elle ressemble de plus en plus à un échassier, il la trouve encore plus bandante en apesanteur.
Au bout de quelques années, nombre de gastéropodes occupent des postes clés sur l’échiquier mondial : présidence du FMI, des USA…
Ayant parallèlement développé un programme spatial ultra performant, ils décident d’annexer une lointaine planète vierge, au nom du sacro-saint "libre arbitre" dont ils ne veulent pas priver les hommes.
Astolf et quelques individus, fort heureusement, restent avec les frères Grulich, en mémoire de la déesse des gastéropodes : Germilda.
Astolf revoit ses ambitions à la baisse, il se contente de gérer le comité des fêtes de la ville, ses coreligionnaires investissent les milieux philosophiques.
Les frères Grulich prennent leur retraite, ils vont s’employer à transmettre la pensée gastéropodienne !


              



Dà leghje dinù

Quercus ilex - 20/04/2017

Le savoriste - 22/02/2017

La Madonne Sibilla - 29/01/2017

Le Patriote - 21/06/2016

Le reflet - 29/05/2016

La boîte à mutisme - 18/05/2016

La tour - 23/07/2015

Février 1769 - 16/06/2015

Vertige - 27/04/2015

A rivredda di Natale - 07/01/2015

Love kamikaze - 19/11/2014

Pointure 38 - 11/11/2014

Ses yeux noirs - 07/11/2014

L’enlèvement - 17/09/2014

Académique maraude - 12/09/2014

Polpa Vaccina - 08/09/2014

Le secret - 30/08/2014

Lettre de son moulin - 05/08/2014

Prédatrice - 01/08/2014

Bertrand - 17/06/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...