Bloggu litterariu corsu

u 6 di Lugliu 2013 - scrittu dà - lettu 255 volte

Le père Noël périmé


Le père Noël périmé
Comme les enfants n’y croient plus, les pères Noël prolifèrent comme les ordures dans les rues de Naples, œuvre d’art moderne ultra réaliste de la mafia, le père Noël n’est pas une ordure, il est juste périmé.
Dans l’esprit des grands enfants, un père Noël peut parfois pénétrer une fêlure.
Un monde perdu en route et pour toujours. Pourtant, ils étaient féeriques ces Noëls en noir et blanc, Henri Salvador déguisé en souris, Tino Rossi fait la carpe et chante comme un rossignol.
L’odeur du sapin frais et des clémentines, l’ange que l’on remonte plus près de l’étoile. La petite lumière glissée entre le bœuf et l’âne, la mousse sous les moutons.
Tout convergeait pour la venue du PN annonciatrice d’une magie, celle de Jésus. Certes les pères Noël pervers narcissiques ne se comptent plus, mais il y a des usurpateurs dans toutes les corporations.
Aujourd’hui les enfants leurs balancent des cadeaux à la gueule, avec un peu de chance ils y trouveront du cuivre qu’ils convertiront sur le zinc, en pintes lourdes, pour oublier qu’ils sont vivants.
S’il existait une âme charitable elle enverrait les pères Noël où ils doivent être, au ciel dans un beau costume en sapin. Mais qui prendra le temps de remercier les pauvres ?
Car l’on préfère béatifier les desséchées, qui, quand elles serrent les mains pour prier, brisent les espoirs.
Père Noël, où que tu sois, je ne pourrais jamais te rendre le rêve que tu m’as offert, les nuits bordées de dorures où les yeux pleins d’étoiles j’attendais le matin silencieux.
Alors si je te croise au coin d’un nuage, je te donne tous mes tickets resto, l’adresse d’une pute rêveuse, et un flingue pour ton plus beau voyage. La vie est une ordure, elle brise un à un nos rêves les plus sincères, toi tu n’y es pour rien, mais où que tu sois, vas te faire foutre !
 


              



Dà leghje dinù

Heure H comme Haine - 10/10/2017

Haro sur la miss - 22/09/2017

Panique - 05/04/2017

Cœur de pierre - 12/03/2017

L'esprit des lois - 02/08/2016

Gordon Evans - 20/06/2016

Triptyque - 26/05/2016

Alice - 31/03/2016

Alep I love you - 18/09/2015

Je l'ai connu - 29/05/2015

Ponte Novu - 15/05/2015

1981 - 18/03/2015

Section 84 - 10/12/2014

​Armistice - 14/11/2014

Le passant - 25/10/2014

Ponte Novu - 17/10/2014

Le demi-pas - 23/09/2014

Mada et Veè - 05/09/2014

Neptudi - 24/07/2014

Commis d'office - 21/06/2014

Ultime étreinte - 16/06/2014

La Fée verte - 14/06/2014

Le sniper - 26/05/2014

Amour explosé - 20/04/2014

La mort de mon père - 02/04/2014

Ursule Dupont - 01/04/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...