Bloggu litterariu corsu

u 10 di Marzu 2015 - scrittu dà - lettu 202 volte

Le Génie d'or et Captain Corsica (39)

Les aventures du Génie d'or, esprit de la liberté, gardien secret de Paris, en Corse, et sa rencontre avec Captain Corsica, ange de l'île de Beauté, par épisodes.


Le récit du Cyborg d'argent

La semaine dernière, nous avons laissé nos héros, le Génie d’or et Captain Corsica, alors que le cyborg qu’ils avaient sauvé venait d’entrer, amené par le médecin de Cyrnos Tilistal, dans la salle royale où eux-mêmes se trouvaient.  

Tilistal alors annonça : « Or voici votre homme, le Cyborg d’argent - car tel sera désormais son nom. Dans une autre vie, sachez-le, il s’appelait Paul Colibut, et était de Picardie. À présent il est un être à demi céleste, car son armure a été tissée de rayons de Lune, et elle est mêlée à sa chair. La précédente a été enlevée et détruite : elle était maudite ; des esprits infernaux l’habitaient. Elle rongeait sa conscience, la plongeant dans les ténèbres, et permettant aux êtres de l’abîme de s’emparer de son âme et d'utiliser à sa place son corps. Cette armure au contraire le protège des êtres mauvais, et le rend parfaitement libre - quoiqu’elle le condamne à rester sur l’île de Corse, sous la protection de Cyrnos : car loin de lui la source qui l'anime le quitterait, et lui-même périrait ! Il ne peut plus subsister que par elle. Car l'habite un esprit nouveau, fidèle à Cyrnos, et lié à la terre de Corse, en particulier à Bonifacio. Il est entré en lui au moment où cette nouvelle armure é été forgée, et il émanait de la cité gênoise. S'il a accepté cette tâche, c'est pour une raison mystérieuse, mais que vous pourrez comprendre : il a été lié au mal, au Lestrygon, et en se mêlant à la vie d'un mortel désormais tourné vers le bien, il espère obtenir son rachat, et évoluer vers la clarté, rejoindre les siens dans le monde divin. Il te ressemble donc à plus d'un titre, Génie d'or, toi qui fus lié à Paris, et te mêlas à l'âme de Charles de Gaulle pour transporter ton domaine dans les astres, où t'attend ta belle. Mais lui, cet esprit, est lié à Bonifacio. Et de lui viennent fondamentalement les pouvoirs du Cyborg d'argent. Or celui-ci devra dorénavant seconder constamment Captain Corsica. Et il se passera un long temps avant qu'il ne puisse prendre son indépendance et sortir seul de l'île de Corse : car il le pourra, en compagnie du fils de Cyrnos. Il sera son homme-lige, en vérité !

« Quoi qu'il en soit, délivré du gouffre, de la terreur, de l’illusion, le Cyborg d'argent est prêt à vous parler : sa vie passée lui est restée en mémoire, et il voudrait vous la raconter, afin que vous compreniez comment il est devenu le suppôt de Fantômas et que vous lui pardonniez de vous avoir assaillis en tant que tel, messires. »

À ces mots, le Génie d’or et Captain Corsica répondirent tous deux qu’ils souhaitaient ardemment de l’entendre, qu’ils en éprouveraient beaucoup de plaisir - en attendaient un grand enseignement. Tous quatre, avec Tilistal, s’assirent alors près de Cyrnos, sur des sièges qui avaient été placés pour eux à cet endroit par des vassaux du roi ; et le Cyborg d’argent commença son histoire. 

« Je suis né, messieurs, en France, en Picardie, dans la ville de Saint-Quentin - connue, entre autres choses, pour avoir vu le duc de Savoie Emmanuel-Philibert à la tête d’une armée espagnole écraser l’armée française et ainsi retrouver ses États ! J’ai trente ans - étant né en 1921, un 3 janvier. J’ai reçu le nom de baptême de Paul, et mes parents étant légalement mariés, Colibut est le nom de famille de mon père.

« Je fus élevé correctement, mes parents s’occupèrent bien de moi, et je suis allé à l’école comme tout le monde. Toutefois très tôt j’ai été comme irrité, comme impatienté par l’enseignement que je recevais. On me chargeait la mémoire et l’intelligence de choses qui me semblaient au-dessus de mon âge, et tantôt j’en tirais de l’orgueil, tantôt de l’humiliation - quand j’échouais à comprendre ce qu’on me disait, ou bien à l’appliquer. Une sourde colère se développa peu à peu en moi. »  

La suite du récit de Paul Colibut ne pourra cependant être donnée qu’une fois prochaine.


              



Dà leghje dinù
1 2

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...