Bloggu litterariu corsu

u 23 di Lugliu 2015 - scrittu dà - lettu 340 volte

La tour


Génoise tu étais,
Corse tu resteras,
veilleuse de nuit,
veilleuse de jour,
de pierres jonchant le sol
constellé de canonnades imaginaires,
au loin les navires n’ont pu aller plus loin
qu’un cap enchanteur sur lequel tu retiens
vaille que vaille
le souffle des dieux,
comme le faisaient dans leur nasse les pêcheurs d’autrefois,
ceux dont les secrets recouvrent tes murs,
de noms oubliés,
de chiffres graffitis,
comme des nombres magiques que l’on énonce
pour faire aborder la chance à son propre rivage.
Génoise tu guettais,
Corse tu guetteras
cette révélation probable
de ce qui a toujours fait la force d’une terre libre,
lorsque le moment est venu,
même après une longue absence,
ce qui coule de source,
ce qui est le socle des arbres.
Alors, même au plus fort de ton délabrement,
chacun y verra clair,
aux créneaux de ton horizon.


              



Dà leghje dinù

Quercus ilex - 20/04/2017

Le savoriste - 22/02/2017

La Madonne Sibilla - 29/01/2017

Le Patriote - 21/06/2016

Le reflet - 29/05/2016

La boîte à mutisme - 18/05/2016

Février 1769 - 16/06/2015

Vertige - 27/04/2015

A rivredda di Natale - 07/01/2015

Love kamikaze - 19/11/2014

Pointure 38 - 11/11/2014

Ses yeux noirs - 07/11/2014

L’enlèvement - 17/09/2014

Académique maraude - 12/09/2014

Polpa Vaccina - 08/09/2014

Le secret - 30/08/2014

Lettre de son moulin - 05/08/2014

Prédatrice - 01/08/2014

Bertrand - 17/06/2014

La femme à barbe - 16/05/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...