Bloggu litterariu corsu

l'8 di Farraghju 2013 - scrittu dà Pierrette Orsucci - lettu 231 volte

La Reine du Carnaval


La Reine du Carnaval
Quand pour ne pas penser je tombe
De n'importe quoi en n'importe où
Quand je joue au loup et ris
Pour échoir devant n'importe qui

Quand du carnaval des fous
Je me déclare reine
Portant le masque jusqu'au bout
Celui qui cache ma peine

Quand du fond des verres
Glisse et S'écoule le vide
De mes yeux clos par paires
Coulent des perles humides

Quand je ravale mon cœur
A chaque gorgée, liquide
Que je me laisse emporter
Consciente et stupide

Quand je laisse passer
Maitre de l’esquive
Faussement blindée et à la dérive
Les coups-bas délibérés

Quand je joue l’écervelée
Poupée démantibulée
Par vos regards cupides
Brulée par vos mains avides

Quand je déambule
Éternelle funambule
Entre les goûteurs de peau
Et les faiseurs de mots

Quand je mise rouge
Que la boule sort noire
Les Polichinelles passent,
Impairs, et mentent …



              



Dà leghje dinù

Heure H comme Haine - 10/10/2017

Haro sur la miss - 22/09/2017

Panique - 05/04/2017

Cœur de pierre - 12/03/2017

L'esprit des lois - 02/08/2016

Gordon Evans - 20/06/2016

Triptyque - 26/05/2016

Alice - 31/03/2016

Alep I love you - 18/09/2015

Je l'ai connu - 29/05/2015

Ponte Novu - 15/05/2015

1981 - 18/03/2015

Section 84 - 10/12/2014

​Armistice - 14/11/2014

Le passant - 25/10/2014

Ponte Novu - 17/10/2014

Le demi-pas - 23/09/2014

Mada et Veè - 05/09/2014

Neptudi - 24/07/2014

Commis d'office - 21/06/2014

Ultime étreinte - 16/06/2014

La Fée verte - 14/06/2014

Le sniper - 26/05/2014

Amour explosé - 20/04/2014

La mort de mon père - 02/04/2014

Ursule Dupont - 01/04/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...