Bloggu litterariu corsu

u 12 di Marzu 2014 - scrittu dà - lettu 177 volte

Carnaval de feu


Carnaval de feu
Sur la poudreuse de la vie qui fuit
J'ai fait pénitence loin de tes nuits
Qui passent et qui nous ont conduits
Au beau rêve de toute notre vie
 
Ma demande est resté lettre morte
Et le cœur en feu et emporte avec moi
Les sentiments d'un jour vécus avec joie
Sur la poudreuse de notre chemin
 
Le feu poussé par le vent de mes sentiments
Continue de brûler malgré l'éloignement
Sans pouvoir éteindre la flamme qui ronge
Le cœur en feu et qui le rempli de songes
 
Avec ma plume j'ai écris pour toi
Des mots qui m'ont souvent mis en émoi
Et qui m'ont jeté dans le désarroi
Oubliant la demande faite un jour avec foi
 
Sur le sentier poudreux de la vie qui va
J'ai voulu oublier le rêve qui vient et qui s'en va
Sur les chemins emportés par les vents
Dispersés aux quatre coins et au levant
 
Le temps est passé et toi tu restes là
Dans ce cœur en feu qui pleure son glas
Le souvenir de toi qui reste ancré et qui dure
Faisant de moi ton prisonnier pour me punir.
 
Tous droits réservés 12 Mars 2014
____________________

Certains cachent leurs visages cupides
Et d'autres montrent les tics stupides
D'autres encore qui pour paraître bien meilleurs
Étalent leurs bontés pour cacher leur rancœur
 
Qui derrière le masque bariolé de mille couleurs
Cherche le moyen de fuir la grande peur
Et qui font de leur vie un carnaval qui dure
Le temps de souffler le cœur plein de soupirs
 
Certains étalent leur bonne humeur pour cacher leur fureur
Les uns se barbouillent le visage et montrent la couleur
De leurs actes qui laissent la galerie sans regards
D'autres encore oublient de se regarder dans le miroir
 
La vie, théâtre d'un monde où la fête continue
Et le meilleur serait celui qui tirerait son épingle du jeu
Pour ne pas se mettre en quatre et se jeter au feu
Pour éviter la brûlure qui marque le temps qui fuit
 
Certains cachent leurs jeux hypocrites
Sous le masque carnavalesque coloré
Montrant le sourire pour bien dissimuler
Leur vrai visage pour montrer leur réussite
 
D'autres encore s'allient à la fureur
Le jour pour sortir la nuit de leur cache
Pour mieux vivre le temps pour qu'ils sachent
Que tromper ne fait jamais devenir meilleur.
 
Tous droits réservés 6 Mars 2014


              



Dà leghje dinù

Heure H comme Haine - 10/10/2017

Haro sur la miss - 22/09/2017

Panique - 05/04/2017

Cœur de pierre - 12/03/2017

L'esprit des lois - 02/08/2016

Gordon Evans - 20/06/2016

Triptyque - 26/05/2016

Alice - 31/03/2016

Alep I love you - 18/09/2015

Je l'ai connu - 29/05/2015

Ponte Novu - 15/05/2015

1981 - 18/03/2015

Section 84 - 10/12/2014

​Armistice - 14/11/2014

Le passant - 25/10/2014

Ponte Novu - 17/10/2014

Le demi-pas - 23/09/2014

Mada et Veè - 05/09/2014

Neptudi - 24/07/2014

Commis d'office - 21/06/2014

Ultime étreinte - 16/06/2014

La Fée verte - 14/06/2014

Le sniper - 26/05/2014

Amour explosé - 20/04/2014

La mort de mon père - 02/04/2014

Ursule Dupont - 01/04/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...