Bloggu litterariu corsu

u 17 di Farraghju 2013 - scrittu dà - lettu 227 volte

Apophis

Ce ne sera peut-être pas la fin du monde, mais dans une semaine, le 13 avril 2036, l'astéroïde Apophis va percuter la terre, y causant une catastrophe jamais connue de mémoire d'homme.... L'Apocalypse peut-être !


Apophis

Apophis est un astéroïde géocroiseur découvert en 2004. Mesurant 350 mètres de diamètre. Constitué de fer il a une masse d'environ 47 millions de tonnes. Son orbite est proche de celle de la Terre qu'il croise deux fois à chacune de ses révolutions.

Lors de sa dernière proximité avec notre planète, il est passé à moins de 30 000 kms. C'était le 13 avril 2029.  Déjà un 13 avril !. Il est alors passé dans une zone de l'espace large de 600 m baptisée par les astronomes « trou de la serrure », ce qui signifie que cette fois il y a de fortes probabilités qu'il s'écrase sur la Terre, à la vitesse au moment de l'impact de 12 km/seconde.

Lors de son approche de notre orbite, en 2029, l'Entente Spatiale Mondiale avait envoyé un vaisseau de près de 2 tonnes, pour le faire dévier de sa trajectoire par effet de gravité. Mais contrairement aux espoirs mis dans cette opération, non seulement la trajectoire ne s'éloigna pas, mais elle se rapprocha.

Dès lors, un regain religieux s'empara de l'Humanité. Des centaines de milliers de fidèles de toutes les croyances se pressaient dans les lieux de prière. Les sectes apocalyptiques se multipliaient. Beaucoup remettaient en cause les civilisations actuelles, les accusant d'avoir attiré le courroux de Dieu, ou des Dieux sur la planète.

A la fin de l'année 2035, une fusée géante a été envoyée sur l'astéroïde pour essayer de le détruire, ou du moins d'en réduire la taille. Mais la forte explosion n'a pu entamer la masse de fer du corps céleste maudit. Comme si l'astéroïde avait décidé malgré tout de poursuivre sa « mission » de heurter la Terre, et de punir l'Humanité.

D'année en année, des observations et des calculs ont permis d'affiner les prévisions. Si bien que la question n'est plus de savoir si l'impact aura lieu, mais où il aura lieu. Dans les jours qui viennent, cette zone d'impact pourra être déterminée avec précision.

Comme la surface de notre planète est constituée à 70% de mers, il y a 7 « chances » sur 10 qu'il s'enfonce dans un océan. Dans ce cas il provoquera un tsunami gigantesque, une vague de 170 mètres de hauteur, qui déferlera à plus de 100 km/heure sur toutes les villes littorales, où se concentre la majorité des 9 milliards de terriens.

Si Apophis percute le sol dans une zone densément peuplée, il provoquera des dégâts importants sur une surface égale à celle de la France et tuera plusieurs dizaines de millions d'habitants. En outre, il fragilisera la croûte terrestre, déclenchant une série de séismes de très forte intensité, et un volcanisme d'une violence rarement atteinte à ce jour. Des volcans endormis depuis des millénaires se réveilleront. En raison de la poussière et de la fumée libérées dans l'atmosphère, il en résultera, par manque de soleil, un hiver qui pourra durer des années, modifiant les données climatiques et écologiques.

Quel que soit le point d'impact, cela entrainera des dizaine voire des centaines de millions de morts et des destructions inimaginables, avec toutes les conséquences économiques et sociales qui en découleront. L'Apocalypse... !


Lundi 7 avril 2036 (Jour J – 6) :

L'impact aura lieu dans l'hémisphère Nord, soit en Asie, soit en Europe. Les gouvernements des pays concernés hésitent à prévenir les populations, de peur de provoquer le chaos. Mais les rumeurs les plus folles circulent sur Internet, et des centaines de milliers de gens commencent un exode massif vers les régions du globe que l'on espère préservées. De graves incidents se produisent aux frontières, faisant des milliers de morts.

Mardi 8 avril (Jour J – 5) :

La zone d'impact se précise. Il s'agit d'une zone s'étendant de l'Iran à l'Espagne, d'environ 600 kms de large. L'exode des populations s'amplifie, cette fois-ci avec l'aide des gouvernements. L'économie du Moyen Orient et de l'Europe méditerranéenne est complètement arrêtée. La panique gagne l'ensemble des populations de ces régions. L'exode s'accélère, mais tous ne peuvent fuir. Les armées des pays « envahis » par les réfugiés n'hésitent plus à faire usage de leurs armes.

Mercredi 9 avril (Jour J – 4) :

Il est maintenant certain que le point d'impact se situera en Italie, aux environs de Rome, soit sur terre, soit dans la Mer Tyrrhénienne.

A 21 h 16, un phénomène étrange s'est produit près de la lune. Les observatoires ont décelé une sphère d'environ 300 mètres de diamètre provenant de la face cachée de notre satellite. Puis 5 minutes plus tard une deuxième sphère est apparue. Puis une autre, d'environ 30 mètres de diamètre. Et puis deux autres. Sept en tout. Deux grandes et trois petites.

Ces sphères se sont mises en orbite autour de l'astre des nuits.

L’Humanité se perd en conjectures sur l'origine de ces engins gigantesques :

Certains pensent qu'il s'agit de sortes d'Arches de Noé construites en secret sur la face cachée de la Lune par l'Entente Spatiale Mondiale, et dont l'objectif est d'essayer de détruire Apophis, ou, en cas d'échec d'évacuer le maximum des habitants des zones menacées.
D'autres évoquent des extraterrestres, venus à notre secours.


Les croyants y voient une manifestation divine pour sauver l'Humanité.

Jeudi 10 avril (Jour J – 3) :

Sur les sept sphères, les trois petites se dirigent vers Apophis, et les deux grandes vers la Terre. L’Humanité entière retient son souffle et se pose mille questions, la plupart du temps mystiques. Est-ce l'Apocalypse annoncée par la plupart de religions ? Est-ce un renouveau spirituel qui succèdera à la catastrophe ?

Vendredi 11 avril (Jour J – 2) :

15 h 25 : Les trois sphères viennent de se poser su Apophis. Trois violentes explosions presque simultanées brisent l'astéroïde en plusieurs morceaux, qui visiblement dévient de leur trajectoire, s'éloignant de celle de la Terre.

Dans la soirée, les deux grandes sphères se sont mises en stationnement, à 500 mètres au dessus de la région de Rome, comme prêtes à toute éventualité. Il est certain que ces engins gigantesques, immobiles, silencieux, sans aucune ouverture visible, ne peuvent être d'origine humaine. L'Humanité a désormais la certitude qu'elle n'est pas la seule forme de vie intelligente de l'Univers.

Samedi 12 avril (Jour J – 1) :

Les astronomes sont maintenant sûrs que la Terre ne sera pas percutée, et que les morceaux d' Apophis passeront à environ 10 000 kms de notre planète. L’Humanité respire.

L'une des deux sphères s'est maintenant positionnée au dessus de Rome, à environ 100 mètres d'altitude.


Les populations qui s'étaient réfugiées ailleurs commencent à regagner les zones qui ont échappé à la catastrophe. Un élan d'espérance s'est emparé de toute l'Humanité.

Dimanche 13 avril 2036 (Jour J) :


Rome a retrouvé sa population. Des dizaines de milliers de gens envahissent la Place Saint Pierre pour y prier. Vers 10 heures, la sphère, dans le plus grand silence se positionne au dessus de la place, à une dizaine de mètres, à peine. Une sorte d'ouverture fluctuante apparaît dans le fond de la coque, et un tube de lumière en sort, dans lequel on distingue une silhouette humaine qui descend doucement vers le sol.

C'est un homme de grande taille, portant cheveux longs châtains et barbe. Il est vêtu d'une toge blanche. Un halo de lumière entoure son visage. Son regard est plein de bonté.
Il lève la main droite en signe de bénédiction. Aussitôt la foule se jette à genoux.

Carlu B.



              



Dà leghje dinù

Mambo Italiano - 01/11/2017

Pace hè pace - 13/07/2017

Le miroir - 13/04/2017

Barbares - 29/03/2017

La chasseresse - 03/01/2017

Voile de soie - 18/06/2016

Stronzu Maé - 02/05/2016

Amour dévidé - 17/04/2016

Pour le bien de tous - 27/03/2016

Un train vers le sud - 17/03/2016

Passé antérieur - 27/12/2015

Scalpel - 14/07/2015

Trader démasqué - 27/11/2014

La guerre du Brocciu - 25/11/2014

Offrande - 10/10/2014

Sammy Lebienheureux - 12/07/2014

La mort de Thérèse - 13/06/2014

La répétition - 29/05/2014

Gentleman driver - 28/05/2014

1 2 3

Negru | Rossu | Biancu | Ghjallu | Critica | Feuilleton




Anima Cappiata !

Torna altri rumpistacchi chì ci impuzzicanu incù i so testi, vulendu propiu esse letti per sperà ottene una qualunque gloria ch'elli ùn anu micca in a so vita viota è senza intaressu. Bon... forze chì ghje vera. Ma ci n'impippimu. È pò, a mi diciarete, bloghi litterarii, nant'à a tela, è sopra tuttu nant'à a tela corsa, ci n'hè ghjà à buzzeffa ! Tanti scrivanetti pumposi ! È bè tantu peghju ! O tantu megliu ! Hè solu una vitrina di più per fà scopre qualchi testi scritti, senza pritenzione, incù u core, incù e trippe, o incù e viscere chì vi cunveneranu...